H. Détraz : La Yougoslavie en 1980

Présentation rapide de l’histoire de la Yougoslavie jusqu’à 1980. D’après les « Mémoires » de fr Hilaire Détraz.

La Yougoslavie telle qu’elle existe aujourd’hui est de création récente. Sa naissance est la conséquence du démembrement de l’Empire Austro-Hongrois en 1918.

Elle est composée d’éléments homogènes quant à la race et à la langue ; tous se réclament de leur origine slave : ce sont les Serbes, les Croates, les Slovènes, les Dalmates, les Bosniaques, les Monténégrins. Ils sont de loin les plus nombreux. Seules les populations du Banat et de la Macédoine contestent leur origine slave : c’est évident pour les Hongrois du Banat mais beaucoup moins pour ceux de Macédoine.

Les Yougoslaves sont divisés par la religion et la culture

Si les Yougoslaves sont du même sang et de même langue , ils sont nettement divisés par la religion et la culture.

La population de 22 millions de sujets comprend un tiers de catholiques et un tiers d’orthodoxes , le 3° tiers englobe les musulmans et autres minorités dont les protestants.

Sous le rapport de la culture, la coupure est très nette entre les régions qui restèrent jusqu’en 1918 sous l’autorité des Habsbourg d’Autriche-Hongrie : Slovénie, Croatie, Dalmatie et le Banat hongrois.
Ces Provinces ont vécu et se réclament de la culture occidentale. La Serbie et la Macédoine qui ont été occupées depuis la prise de Constantinople en 1453 jusqu’en 1912 par les Turcs accusent un retard de civilisation occidentale de quatre siècles.

Au point de vue religieux , le partage est à peu près identique à celui des cultures sauf pour la Bosnie-Herzégovine dont la population de race slave est passée à la religion musulmane du XVI° au XVIII° siècle.

Ces différences fondamentales entre les groupes importants qui forment la Yougoslavie , expliquent les difficultés des gouvernements à maintenir une cohésion suffisante pour éviter l’éclatement qui mettrait fin à l’Etat Yougoslave actuel.

La Yougoslavie actuelle est devenue Fédération de six Républiques

Si dans un élan patriotique , populaire et irrésistible provoqué par la victoire de 1918, toutes les Provinces proclamèrent l’unification yougoslave, il fallut avec le temps et sous le choc de conflits insolubles, accorder l’autonomie aux diverses contrées se réclamant de la même culture et de la même religion.
C’est pourquoi la Yougoslavie actuelle, après avoir été monarchie de 1918 à 1945 sous le sceptre d’Alexandre 1er Karageorgévitch, est devenue Fédération de six Républiques sou la main de fer de Tito Broz : Serbie, Croatie, Slovénie, Bosnie-Herzégovine, Macédoine et Monténégro.

Tito : un président d’une très forte personnalité

L’équilibre de cette Fédération est assez fragile et ne semble être maintenu que grâce à la très forte personnalité de son Président Tito, héros légendaire de la résistance du peuple yougoslave à l’occupant. Seul survivant de toutes les grandes figures de la guerre 1940-1948, défenseur farouche de l’indépendance nationale, redouté de tous, même de l’URSS dont il s’est détaché politiquement et militairement. A lui seul il incarne la volonté du pays de survivre à toutes les menaces extérieures et aux pressions intérieures.

Mais il a 80 ans ! Qu’adviendra-t-il après sa mort de la dynastie des Karadjordjevitch. Il descendait du Chef des révoltés Serbes qui en 1806 libéra un temps la ville de Belgrade du joug Turc et se déclara héréditaire de Serbie : il fondait ainsi la dynastie qui donna au pays deux Rois célèbres : Pierre 1er et Alexandre , assassiné. Il avait fait Saint Cyr et il terminait ses études quant la guerre …se déclarait.

Lire la suite ?

fr Hilaire Détraz,
dans l’introduction de son « cahier-mémoires »