H. Détraz : Histoire de la Yougoslavie ( 3 / 4) : Guerre d’indépendance

Les premières révoltes contre l’occupant ottoman et la guerre d’indépendance

Les premiers essais de révolte contre l’occupant Ottoman eurent lieu au début du XIX° s.

Ils concordaient avec des efforts que faisait la Russie pour atteindre les Détroits du Bosphore et les Dardanelles. Pour détourner une partie de l’armée turque, ils encourageaient les révoltes dans les Balkans et fournissaient des armes aux partisans Serbes et Bulgares. Leur pression conjuguées força les Turcs à faire des concessions : statut d’autonomie, liberté administrative , abandon de certains points stratégiques …mais qui n’aboutirent pas à une indépendance totale. D’autant plus que l’Autriche qui s’opposait aux prétentions territoriales de la Russie voyait d’un mauvais œil la formation à ses frontières d’Etats balkaniques soutenus par cette dernière.

1912 : 1re guerre de l’indépendance

Le Congrès de Berlin (1878) avait bien accordé une autonomie presque totale à la Serbie mais les gouvernements de cette petite Serbie devaient ménager à la fois le Turc, le Russe et l’Autriche de sorte que leur indépendance n’était qu’apparente.

Ce n’est qu’en 1912 qu’eut lieu la 1re guerre de l’indépendance. Les conditions étaient devenues favorables :
1° La Russie avait été contrainte de renoncer à son expansion vers les Détroits par l’opposition des grandes puissances (Guerre de Crimée) ;
2° L’Autriche avait obtenu satisfaction par l’annexion de la Bosnie-Herzégovine que lui avait octroyé le Congrès de Berlin (1878) ;
3° L’Empire Ottoman était devenu l’homme malade de l’Europe..

Coalisés par nécessité les Balkaniques battirent les Turcs à Kumanovo et à Bitolj . Ils les forcérent à évacuer la péninsule . C’est la première guerre de l’Indépendance (1912-1913)

L’alliance balkanique ne dura qu’un printemps.

Car les Bulgares mécontents de ce que la Macédoine était cédée à la Serbie, attaquèrent cette dernière à l’ improviste et sans déclaration de guerre mais après avoir été battus à Brégalnitsa, ils furent contraints d’accepter les conditions du traité de Londres (mai 1913) et signèrent le traité de Bucarest (août 1913) qui consacrait les frontières définitives des deux pays. Lire la suite ?

Fr. Hilaire Détraz, extraits de ses Mémoires (1980)