Jean Boissonnat : Dieu et l’Europe

Dans l’Empire il y avait deux pouvoirs, certes plus souvent antagonistes que coopératifs. Mais chacun limitait l’autre.

La rupture politique de l’Empire romain initial, entre Empire d’Occident et Empire d’Orient, préfigure la séparation future de l’Église catholique soumise à Rome et des Églises orthodoxes.

L’Islam ne s’est pas contenté de régner sur un vaste empire qui enfermait les chrétiens en Europe. Il brillait aussi de tous les feux de la culture.

La candidature de la Turquie à l’Union européenne est une expression du désir de modernisation.

On ne comprend rien à la candidature turque à l’Union européenne si l’on ne fait pas un effort de mémoire de l’histoire de ce pays.

Les régimes totalitaires sont nés au XXe siècle de la conjugaison des effets du nationalisme et de l’industrialisation.

On s’est souvent demandé pourquoi la société industrielle était née en Occident alors que la Chine avait tout inventé et que l’Islam avait tout compris avant nous.

Emmanuel Mounier qui voyait venir la fin d’un monde avec la crise du capitalisme - Pierre Teilhard de Chardin : son apport à la pensée moderne et à la vie de l’Église.

La mondialisation n’est pas une invention du nouveau siècle. On en repère les prémices dans les grandes découvertes du XVIe siècle et dans les révolutions industrielles des XVIIIe et XIXe s

« Le christianisme devrait se sentir à l’aise dans ce nouvel environnement. Il n’a pas connu dans le passé des moyens d’expression aussi nombreux et divers pour faire connaître son message.

0 | 10 | Tout afficher