Plus de 500 cas d’apparitions aujourd’hui à l’étude

Article paru dans le Figaro – hors série : « 1858-2008 : Lourdes, de Bernadette à Benoît XVI »

Le jugement sur les faits d’apparition revient toujours à l’évêque du diocèse dans lequel ils se produisent.

Chaque apparition authentique de la Vierge est une grâce originale accordée par Dieu à son peuple pour l’humanité entière.

Il est certain que des conversions se produisent en des lieux de fausses apparitions, que nombre de fidèles y trouvent des grâces de paix, de réconfort, de réconciliation.

Le deuxième point sur lequel porte le discernement des apparitions regarde ce que l’on peut appeler leur contenu.

Le premier point sur lequel s’exerce le discernement est le fait lui-même.

Fait de société à part entière, l’apparition mariale mérite de n’être pas reléguée dans les oubliettes des sciences humaines.