M. Hébrard : « Les nouveaux convertis »

de Monique Hébrard, (Presses de la Renaissance, Paris 2003) .

Une expérience mystique doit faire l’objet d’un discernement pour être relue, recadrée et authentifiée.

Dieu se révèle dans des expériences humaines trop radicales pour qu’on les maîtrise.

Accueillir et écouter Qui dit expérience spirituelle, dit attention et accompagnement de ce que chacun vit, comme nous l’avons vu faire par l’Eglise, de façon heureuse avec les adultes qui demandent le baptême. Si les catéchumènes se sont sentis à l’aise dans l’Eglise, c’est parce qu’ils ont été (...)

Le parcours des catéchumènes a un goût d’Évangile. C’est l’appel de Jésus aux apôtres : « Viens et suis-moi. » C’est l’invitation que Jean-Paul II répète à toutes les journées mondiales de la jeunesse, en proposant aux jeunes rien moins que d’être des saints, et en leur assurant que « Jésus, l’ami intime de (...)

Beaucoup de nos contemporains progressent en suivant l’étoile d’une expérience spirituelle personnelle qui les a mis en route, et ils cherchent des guides pour continuer le chemin.

Voilà bien la vraie question : le christianisme n’est pas une morale mais une expérience, et la morale découle de l’expérience.

Martine, qui n’a rien d’une bigote, a rendu publiquement « un grand hommage à Marie ».

Ce ne sont pas d’abord les « propositions de foi » de l’Église qui touchent les catéchumènes, mais l’Esprit Saint.

Que l’on ait ou non la foi, on ne peut que reconnaître la force du spirituel et son interaction avec toutes les composantes de l’humain.

Les Nouveaux Convertis de Monique Hébrard aux Presses de la Renaissance : Enquête sur ces adultes qui demandent le baptême.