J. Arènes : « N’ayons pas peur des ados »

Veiller et prier pour ne pas entrer en tentation De manière générale, les jeunes qui s’engagent dans une religion étudient et réfléchissent. Ceux qui aujourd’hui rejoignent une religion ont globalement une vie de prière, ils expriment un désir spirituel plus authentique. - En complément extrait d’une interview.

Les rites initiatiques au sein de la bande de potes ont toujours existé. Mais ils semblent prendre un essor tout particulier ces dernières années.

Les ados sont attirés par les phénomènes extatiques. On peut l’expliquer comme une ouverture à l’extase et à la transe.

Le plus inquiétant réside dans la violence largement diffusée par les séries et les films, parfois aussi les jeux vidéo.

On y parle beaucoup de sexualité, dans un langage souvent particulièrement cru.

Internet dispose d’arguments séduisants pour la jeunesse, et aussi pour les moins jeunes qui s’y branchent de plus en plus.

Comme pour toutes les propositions et stimulations foisonnantes de notre monde de consommation, Internet est un lieu où l’ado doit apprendre à discerner.

On ne peut que souligner que la télé dans la chambre de l’ado est forcément une mauvaise idée !

Les adultes ont le devoir de répéter aux jeunes que de plus en plus d’études établissent les effets néfastes d’une consommation régulière de cannabis !

On retrouve les mêmes réserves de nombreux parents à se positionner clairement par rapport à la sexualité naissante de leurs jeunes ados.

0 | 10 | Tout afficher