La sexualité dans les radios et les magazines

On y parle beaucoup de sexualité, dans un langage souvent particulièrement cru.

A propos de la sexualité dans les radios et les magazines.

Pour étayer cette hypothèse, prenons l’exemple très caractéristique de certains magazines ou radios destinés aux jeunes. On y parle beaucoup de sexualité, dans un langage souvent particulièrement cru. Les jeunes y livrent leur intimité, poussés par des adultes - animateurs, journalistes, spécialistes, etc. - qui prétendent vouloir les aider à régler leurs problèmes et leurs interrogations face à leur toute nouvelle génitalité.

En réalité, ces adultes purement démagogues, n’aident en rien les jeunes venus vers eux, bien au contraire. Ils se contentent d’adopter le langage de leurs auditeurs et lecteurs, de vivre à travers eux par procuration pour se consoler de vieillir. Et au lieu de les protéger, ce qui devrait être leur rôle, ils les incitent à s’exposer, crûment, sans retenue, sans réflexion, sans accompagnement réel, sans se soucier des dégâts que cette médiatisation d’un sujet par essence intime peut occasionner sur un psychisme en pleine construction. Comment ne pas penser à une forme de manipulation ?
Jacques Arènes, « N’ayons pas peur des ados » p. 26