Une « culture adulte » très précoce

D’innombrables œuvres d’art picturales, cinématographiques et musicales et des jeux vidéos sont désormais accessibles à tous publics, sans aucune censure

Depuis le commencement des années deux mille, pour ne parler que d’une époque très récente, les jeunes sont en effet de plus en plus tôt concernés par une culture dite « adulte » comme il existe des BD pour adultes… et adolescents.

Ce ne sont plus seulement les jeunes mais les enfants toujours plus précoces — dès les dernières classes du Primaire — qui cohabitent ainsi, le plus facilement du monde, aux côtés de quantité d’expressions culturelles que nous pourrions cataloguer de « hors limites ».

D’innombrables œuvres d’art picturales, cinématographiques et bien sûr musicales sans parler des jeux vidéos sont désormais accessibles à tous publics, sans aucune censure ni retenue.

Ces expressions culturelles correspondent en particulier à de très nombreux disques ou albums comme ceux, par exemple, des groupes

  • NTM,
  • SNIPER ou encore
  • DOC GYNÉCO que l’on doit traduire comme suit :

NTM : « Nique Ta Mère ».
SNIPER : « Tireur embusqué ».
DOC GYNÉCO : Comme son nom l’indique, « Spécialiste en gynécologie ! ».

Le temps des « cassettes musicales » est déjà pratiquement révolu, ces enregistrements qui permettaient au mieux d’écouter simultanément une trentaine de chansons, doté d’un walkman ou d’un « baladeur ».

De nos jours, les procédés i-pod et les MP3 en particulier sont à l’origine d’une révolution en matière d’enregistrement puisque les compilations dépassent à présent les dix mille chansons pour un seul module.

Benoît Domergue : « Culture Jeune et ésotérisme » p. 13