Se positionner clairement par rapport à la sexualité

On retrouve les mêmes réserves de nombreux parents à se positionner clairement par rapport à la sexualité naissante de leurs jeunes ados.

Se positionner clairement par rapport à la sexualité.

On retrouve les mêmes réserves de nombreux parents à se positionner clairement par rapport à la sexualité naissante de leurs jeunes ados.
« C’est à toi de voir si tu te sens prête pour faire l’amour pour la première fois »,

entend-on certains parents dire à leur fille de treize ans. Bien sûr, c’est son corps, sa vie et ses géniteurs ne pourront pas être là à chaque instant pour la surveiller. Alors autant la responsabiliser.
Mais de là à l’abandonner toute seule à cette décision, sans lui donner le moindre jalon, il y a un pas que franchissent allègrement les pères et les mères niant leur devoir d’étayage.

Que sait-elle cette jeune fille de la sexualité, des rapports de pouvoir et de violence qui peuvent se cacher derrière ? Ses parents en sont passés par là avant elle, alors pourquoi s’interdiraient-ils de lui faire part de leur expérience, de leurs connaissances et même, pourquoi pas, de leurs exigences ?
Rien ne les oblige notamment à abriter sous leur toit les ébats amoureux de leur enfant ! Ils ont le droit de dire non, d’exprimer leurs réserves et leur opposition à une expérience sexuelle trop précoce.
Jacques Arènes, « N’ayons pas peur des ados » p. 76