Qu ’est-ce que l’Église ?

Il est urgent de revenir à l’essentiel, le Christ, et de se demander comment l’Église se met à son service pour annoncer à ce monde qu’il est sauvé.

Les Pieds dans le bénitier

Il est urgent de revenir à l’essentiel, le Christ, et de se demander comment l’Église se met à son service pour annoncer à ce monde qu’il est sauvé. Car l’Église n’est pas une fin en soi. Ni les clercs, ni les laïcs n’ont leur fin en eux-mêmes. Ni le peuple tout entier n’a sa fin en lui-même. L’Église tout entière est « au Christ », pour être par lui, en lui, avec lui, le signe et l’instrument par lequel Dieu dit à l’humanité son Salut.

L’Église est loin de se limiter à l’institution comprise comme « le pape, les évêques et les prêtres ». Et pourtant, combien ont tendance à le croire ! Lorsqu’un catholique parle de l’Église, sa première difficulté est de s’y inclure. Il dira bien plus souvent « elle », montrant bien par là son faible sentiment d’appartenance. Et pourtant, « il en est » !

Cette posture d’extériorité en dit long sur la dérive cléricale et l’expropriation du Peuple de Dieu de ce qui constitue son bien propre : il forme le Corps du Christ. Rappelons que la définition ancienne de l’Église était « societas fidelium », société de fidèles !

Anne Soupa et Christine Pedotti,
« Les Pieds dans le bénitier », p. 165