Eglise : les statistiques et la réalité

Les membres de l’Église catholique qui est en France peuvent témoigner d’une espèce de renouvellement en profondeur qui s’opère dans l’expérience chrétienne elle-même.

Tout en subissant de multiples phénomènes d’affaiblissement et d’appauvrissement, les membres de l’Église catholique qui est en France peuvent témoigner d’une espèce de renouvellement en profondeur qui s’opère dans l’expérience chrétienne elle-même et dans le façonnement de l’Église.

Claude Dagens méditations

On ne peut pas ignorer que

  • de plus en plus d’enfants demandent d’eux-mêmes à être catéchisés, alors que leurs parents sont plus ou moins étrangers à la Tradition chrétienne,
  • que de jeunes adultes, notamment quand ils se préparent au sacrement chrétien du mariage, sont heureux d’être initiés à la foi de l’Église, et que
  • bien des personnes, qui ont connu des périodes plus ou moins longues d’oubli ou d’errance, comprennent qu’il est possible de devenir chrétiens à tout âge, si on leur en propose les moyens.

Et l’on ne sait pas toujours assez
à quel point la vie des paroisses est un véritable laboratoire d’initiatives pastorales, qui permettent à des prêtres et à des laïcs, hommes et femmes de tous âges, de partager leur foi au Christ, en même temps que leurs responsabilités au service de la mission chrétienne.

Et quand on dit ou qu’on laisse dire, de façon quasi automatique,
que les églises sont vides, il faudrait d’abord le vérifier et l’on constaterait alors qu’à de nombreuses occasions, liées à la mobilité ambiante, la prière et la liturgie de l’Église réunissent beaucoup de gens « de passage », plus ou moins âgés ou plus ou moins jeunes, et qui découvrent la vitalité profonde de l’Eglise au-delà de l’imagerie régnante.

Mgr Claude Dagens : « Méditations sur l’Eglise catholique en France » p. 21