La pastorale des divorcés remariés, une préoccupation très complexe

Il est possible de pratiquer avec des divorcés remariés une pastorale du cheminement chrétien, qui commence par l’accueil et le dialogue.

Claude Dagens méditations

Je sais aussi que la pastorale des divorcés remariés est pour l’Église entière une préoccupation très complexe, à laquelle certains cherchent à faire face soit par des revendications insistantes, soit par des refus obstinés.

Mais on devrait au moins comprendre, quand on rencontre ces hommes et ces femmes qui, parfois, deviennent chrétiens à partir et en raison de l’épreuve du divorce, que l’on ne peut pas se contenter de l’attitude du tout ou rien. Oui, il est possible de pratiquer avec des divorcés remariés une pastorale du cheminement chrétien, qui commence par l’accueil et le dialogue et qui peut continuer par la mise au contact de la Parole de Dieu et de l’Église réelle.

Ces hommes et ces femmes sont appelés à avancer sur le chemin de la foi et de l’amour, d’une façon progressive qui ne méconnaît ni l’épreuve si réelle du divorce, ni les exigences de l’Église à l’égard de l’Alliance eucharistique. Et c’est une véritable pédagogie de ce cheminement chrétien qui doit pouvoir être pratiquée à l’intérieur de nos communautés ordinaires, si nous acceptons de ne pas considérer ce cheminement comme une pratique marginale.

Mgr Claude Dagens : « Méditations sur l’Eglise catholique en France » p. 106