Le christianisme : un message d’ouverture

Le message universel du christianisme est un message d’ouverture et d’acculturation. L’enjeu, c’est que les gens trouvent un sens à leur existence.

Le christianisme : un message d’ouverture.

Le message universel du christianisme est un message d’ouverture et d’acculturation. Les responsables catholiques devraient se réjouir de ce que des jeunes aient la foi, plutôt qu’un agnosticisme désespéré, que ce soit la foi du credo catholique ou la foi musulmane.

Le vrai combat de l’Église catholique en France aujourd’hui, ce n’est pas l’islam, c’est la fascination pour l’argent, pour la violence, pour la drogue, c’est la perte du sens de la vie, c’est l’inquiétude de nombreuses personnes de culture catholique qui n’ont plus d’espérance en l’avenir. L’enjeu, c’est que les gens trouvent un sens à leur existence. C’était d’ailleurs le thème de l’homélie du pape à Longchamp, à la fin des JMJ : « Dieu est là où se trouvent ceux qui croient en lui. »

Si Dieu est là où se trouvent ceux qui croient en lui, pourquoi serait-il présent dans une cathédrale et pas dans une mosquée ? Dans l’âme d’un chrétien et pas dans l’âme d’un musulman ? Pas de la même manière, pas avec les mêmes rites, certes. Je ne me permets pas de juger ceux qui croient par rapport à la spécificité de leurs croyances. Je prends la foi comme un élément respectable, je ne la classifie pas. De quel droit pourrions-nous nous permettre de hiérarchiser ? Pour l’Eglise catholique, la bonne nouvelle devrait être que les hommes espèrent. p. 54