Frères Maristes décédés au cours de l’année 2013

F. Joseph CALLAERT - F. Jozsef MARTH - F. Raymond SAGNIMORTE - F. Elie QUERCY - F. Jean Pierre BEHR (F. Xavier) - F. Bernard-Jean-Joseph Descroix - F. Jean-Paul Mounard - F. Arthur Starck - F. Jean-Marcel Matussière

Frère Joseph CALLAERT

Joseph Callaert Frère Joseph CALLAERT est né le 22 octobre 1920 à Izeure dans l’Allier. En 1930, il entre au juvénat de Saint Genis-Laval ; en 1936 et 1937, il fait son postulat, son noviciat et sa première profession religieuse à San Maurizio, près de Turin. Il revient à St Genis Laval au scolasticat (1937-1938).
Il débute dans l’enseignement à Lyon-Bellecombe (1938-39) puis à l’Externat St Genis-Laval (1939-41) avant les chantiers de jeunesse d’avril 1941 à février 1942. Il revient comme professeur à Lyon-Bellecombe pendant quelques mois avant de partir pour le S.T.O.(service de travail obligatoire) en Allemagne (1943-45).
Ensuite, il reprend la carrière d’enseignant à St Didier s/ Chalaronne (1945-48), Thizy (1948-49), St Genis, pensionnat St Joseph (1949-52), Lausanne, Suisse (1952-55), Megève, comme directeur (1955-61), Neuville s/ Saône (1961-62).
Après 5 mois de second noviciat à St Paul-3-Chx (1962-63), il enseigne à Pélussin (janv. 1962-août 1965).
Il devient ensuite essentiellement catéchiste, à Villeurbanne CCO, à Lyon-Bellecombe. Au CCO de Villeurbanne où il reste une dizaine d’année, il s’occupe aussi d’activités sociales diverses, très soucieux qu’il était d’aider des personnes, surtout des jeunes, en difficulté. Il a notamment travaillé auprès de drogués avec l’Association Le Gué, située à Le Poët-Laval (Drôme). C’est en septembre 2002, à 82 ans, qu’il prend un repos bien mérité à St Genis Laval. Il trouve maintenant le repos définitif en Dieu après une vie pendant laquelle il a agi avec zèle et a beaucoup réfléchi au sens de sa vie religieuse.

Dans un article intitulé « Sortir de la toxicomanie » F. Joseph Callaert explique son action dans la maison de réhabilitation du « gué »

Frère Jozsef MARTH

Jozsef Marth Frère Jozsef MARTH est né le 26 juin 1921 à Györ en Hongrie. En sept. 1935, il entre au juvénat de Kispest, Hongrie ; puis en août 1936, il va au juvénat de Grugliasco (Italie). Suivent le postulat et le noviciat à San Mauro (1937-39). Il y fait sa première profession religieuse le 15 août 1939. Après une année de scolasticat à Grugliasco, il enseigne au juvénat de Bairo (1940-47), puis au juvénat de Grugliasco (1947-50). Il fait une année d’études à Saint Genis-Laval (1950-51), avant de revenir à Grugliasco (1951-52) puis au noviciat de Bairo (1952-56). D’août 1956 à janvier 1957, il suit le second noviciat à St Paul-3-Chx. Ensuite, il se retrouve au juvénat de Grugliasco puis au noviciat de Bairo. Pendant 8 ans (1961-1969), il travaille à l’Economat Général à Rome.
C’est ensuite la longue période à Fribourg en Suisse, de 1969 à 1999 ; il y occupe diverses fonctions : économe, professeur, supérieur de communauté. Il a obtenu la nationalité suisse et il prendra sa retraite professionnelle à Fribourg de 1993 à 1999 à l’exception de 3 années, de 1990 à 1993, où il assure un service d’économat à Györ en Hongrie.
En 1999, il se retire définitivement à Saint-Genis-Laval. Le Seigneur vient de le rappeler à Lui subitement ce 16 février. Ainsi se termine une vie toute de dévouement et de service, dans la discrétion et le silence. Qu’il trouve maintenant la joie et le repos sans fin promis aux bons et fidèles serviteurs !

Frère Raymond SAGNIMORTE

Raymond Sagnimorte Frère Raymond SAGNIMORTE est né le 14 février 1932 à LYON. En 1948, il entre au juvénat de Varennes s/ Allier ; en 1951-52, il est au postulat à Saint Genis-Laval ; et il y fait son noviciat (1952-53) suivi de sa première profession religieuse le 8 sept. 1953. Il reste à St Genis Laval au scolasticat (1953-56). Après l’obtention du baccalauréat, il part au Liban pour deux ans de coopération ayant valeur de service militaire
De retour en France, il assure l’enseignement en classes primaires et au Collège (anglais) de septembre 1958 jusqu’à sa retraite professionnelle en 1990, successivement à Saint Symphorien s/ Coise (1958 à 1973), à Saint Didier s/ Chalaronne (1973-1987) et à Cassel (Nord) jusqu’en 1990. Il a toujours été très soucieux de la formation religieuse de ses élèves et a suivi plusieurs sessions surtout dans le domaine catéchétique.
Retiré à Saint Genis-Laval, à partir de 1990, il y assure encore de la catéchèse pendant quelques années, tout en s’impliquant aussi longtemps que possible dans divers services. Maints problèmes de santé l’ont handicapé au cours de sa carrière ; il y a fait front courageusement. Il vient de nous quitter assez rapidement. Qu’il trouve maintenant la Paix et la Joie sans fin promises aux bons et fidèles serviteurs !

Frère Elie QUERCY

Elie Quercy
Elie Quercy

Frère Elie QUERCY est né le 12 mai 1918 à Caylus (Tarn et Garonne). Il est décédé le samedi 4 mai 2013 à l’âge de 95 ans. Il rejoint son frère aîné au juvénat de St Paul-Trois-Châteaux en août 1927. En février 1933, il se présente au Postulat à San Maurizio (Italie) où il fait aussi son noviciat (1933-34) et sa première profession le 8 sept.1934. Il fait ensuite deux ans de scolasticat à St Paul-Trois-Châteaux.
Son activité professionnelle sera essentiellement celle de surveillant-éducateur et aussi d’intendant dans divers établissements : Bourg de Péage (1938-39), St Geniez d’Olt, Aveyron (1939-40), St Joseph à Marseille (1940-58), Bourg de Péage (1958-61), Largentière (1961-62), Aubenas (1962-1977), Espira de l’Agly (1977-81), Caussade (1982-89). Son long séjour à Marseille, interrompu seulement par le second noviciat en 1950, a été marqué par une activité apostolique particulière auprès des ‘enfants de chœur’ (cérémonies religieuses et camps de vacances).
A partir de 1989, il assure des travaux divers surtout dans l’annexe (villa de Lespinet) du Collège Montalembert à Toulouse pendant près de 20 ans. En septembre 2008, il se retire à Saint Paul Trois Châteaux, toujours discret et disponible. Il retrouve maintenant son frère Damien qui l’a précédé auprès du Seigneur, de Marie, de St Marcellin et de tous nos saints maristes.

Frère J. Pierre (Xavier) BEHR

Jean Pierre Behr Frère J. Pierre (Xavier) BEHR est né le 23 février 1921 à Petite Rosselle (Moselle). Il est décédé le samedi 4 mai 2013 dans la 93e année de son âge. Il entre au juvénat de Varennes en avril 1934. En octobre 1935, il part à Bairo, près de Turin en Italie, pour le postulat et le noviciat. Il y fait sa première profession le 31 juillet 1937. Suivent deux années de scolasticat à St Genis-Laval ; il y prépare et obtient son diplôme d’enseignant.
Dès octobre 1939, il affronte la vie active, comme instituteur à Courpières (Puy de Dôme) (1939-41). Après les Chantiers de jeunesse en Corrèze (1941-42), il enseigne quelques mois au Mayet de Montagne, puis 2 ans au juvénat de Varennes. Au retour d’une période militaire, il reprend l’enseignement d’abord à St Amand-Montrond (Cher) puis au juvénat de Varennes (1946-47). Il est nommé directeur à Arlanc (63) en 1947 ; et après 6 ans il part à Langon en Bretagne comme professeur puis directeur du juvénat (1954-59). Il dirige une année l’école de Bains-sur-Oust (35) (1959-60) et redevient ensuite directeur du juvénat de Varennes (1960-66). Retour à Langon (35) comme délégué aux vocations pour la région de Bretagne (1966-72), puis il revient dans le Centre à St Pourçain s/Sioule (03) et Chagny (71), comme enseignant et recruteur, jusqu’à la retraite professionnelle en 1990. Ensuite, ce sont 17 années d’activités apostoliques intenses à Langon, puis le repos à Varennes (2007-2011) et enfin St Genis-Laval (2011-13).
Nous garderons le souvenir d’un agréable confrère zélé, soucieux des vocations, profondément religieux et toujours disponible. Que le Seigneur l’accueille dans sa joie et sa paix sans fin.

Une biographie détaillée de F. Xavier Behr (d’après F. Louis Hochet

Fr. Bernard-Jean-Joseph Descroix

Frère Bernard DESCROIX est né le 19 mai 1927 à Anse (Rhône). En septembre 1940, il entre au juvénat de St Quentin-Fallavier (38). A partir de mars 1942, il vient à St Genis-Laval pour le postulat, le noviciat et le scolasticat. Il y fait sa première profession le 8 sept. 1943.
En 1946, après l’obtention des diplômes pour l’enseignement, il commence sa carrière à Larajasse (1946-47). Il fait son service militaire à Paris (déc. 47 à février 49) ; puis il reprend l’enseignement à St Joseph, St Genis-Laval (1949-1959) ; après le second noviciat (1959), il est nommé à N.D. de Bellegarde, Neuville (1959-62), puis prend la direction de l’établissement de St Symphorien s/ Coise (1962-64), ensuite du Juvénat de St Martin la Plaine (1964-68) puis de St Didier s/ Chalaronne (1968-72). Il devient ensuite supérieur de communauté à St André de Tarare où il enseigne au collège de 1972 à 1988.
Il est ensuite bibliothécaire provincial à St Genis-Laval de 1988 à 2013, sauf pendant quelques mois en 1993-94 où il donne des cours de français au MIC de Naïrobi (Kenya). Ce fin lettré a été un remarquable enseignant, un excellent éducateur, aussi un chercheur, adhérent d’une société savante de son Beaujolais natal. En communauté, il a toujours été un confrère charmant, disponible, aimé et apprécié de tous. Il a vécu ses derniers instants dans une totale confiance en Dieu. Qu’il trouve maintenant la paix et la joie sans fin auprès du Seigneur !

F. Bernard Descroix a publié une série d’articles sur les apparitions de la Vierge Marie à Pontmain. Retrouvez-les à cette adresse

Fr. Jean-Paul Mounard

Frère Jean-Paul Mounard est né le 18 décembre 1945 à Valence (26). Il est entré au juvénat de N.D. de l’Hermitage le 1er octobre 1961 ; il fait ensuite le postulat et le noviciat à N.D. de Lacabane, Cublac (1962-64). Il s’engage par sa première profession le 15 août 1964. Pendant 2 ans (1964-66), il suit le scolasticat à Saint Genis-Laval ; il débute l’enseignement à Saint Genest-Malifaux (1966-67) ; puis après une année au Cheylard (1967-68), il est dans la communauté de Marseille où il suit des études universitaires couronnées par une licence de sciences et mathématiques.
Après une année de professorat au collège St Bonaventure à Alger (1973-74), il est nommé à Aubenas où pendant 32 ans, il a enseigné sciences et mathématiques dans les classes du lycée à l’Immaculée et à l’inter-collège catholique, jusqu’à sa retraite professionnelle en août 2006. Il est devenu un informaticien très compétent, par une formation personnelle et un enseignement rigoureux.
De 2006 à 2008, il est à N.D. de l’Hermitage puis, ces 5 dernières années, dans la nouvelle communauté de St Etienne.
Le Seigneur l’a rappelé subitement auprès de Lui, dans la nuit du 23 au 24 mai.
Qu’il soit maintenant dans la paix et la joie sans fin, après cette vie d’apostolat et de service.

Frère Arthur STARCK

Frère Arthur STARCK est né le 20 novembre 1920 à Morsbach (Moselle). Il a fait sa formation religieuse et professionnelle à Pommeroeul (Belgique), soit le postulat, le noviciat et le scolasticat, de février 1936 à septembre 1938.
Il a émis ses premiers vœux le 15 août 1937 à Pommeroeul.
Dès octobre 1938, il a commencé l’enseignement à St Martin de Boulogne (1938-46) ; puis il s’est dépensé comme enseignant ou éducateur à Cassel (1946-47), Lille (1947-48), Aulnois s/Seille (1948-49), Beaucamps (1949-55), Halluin (1955), Pont Ste Maxence (Oise) (1955-63).
En août 1963, il est parti pour une longue période en Nouvelle Calédonie où il achèvera sa carrière d’éducateur en 1982. Après un recyclage spirituel à Rome,(1982), il s‘est mis au service des frères âgés à St Genis-Laval (1982-85) et Beaucamps (1985-87).
Son zèle apostolique l’a conduit à accepter une nouvelle mission de catéchiste en paroisse à Pont Ste Maxence (1987-2000). De 2000 à 2003, il a fait partie de la nouvelle communauté de Tourcoing.
C’est ensuite la retraite et le repos à Beaucamps (2003-2011), enfin à St Genis-Laval où jusqu’à son dernier jour, il a fidèlement suivi la vie communautaire. C’est une vie pleinement donnée qui s’est achevée ce 28 mai, dans la sérénité et la paix !

Frère Jean Marcel MATUSSIERE

Frère Jean Marcel MATUSSIERE est né le 4 mai 1933 à Sauviat-Courpière dans le Puy-de-Dôme. Ses parents étaient exploitants agricoles. Dès l’âge de 11 ans et demi, il entre au juvénat de Varennes sur Allier.
Après 6 ans de juvénat, il vient à Saint Genis Laval pour suivre la formation du Postulat et du Noviciat. Il fait sa première profession le 8 septembre 1952.
Il devient aide-cuisinier à St Genis Laval de septembre 1952 à septembre 1953, puis cuisinier à Varennes sur Allier de 1953 à 1956. De 1956 à 1958, il est en coopération à Amchit (Liban) dans un service d’éducateur et d’enseignant.
En septembre 1958, il revient à Varennes ; pendant plus de 54 ans, sauf interruptions pour un second noviciat de 5 mois en 70-71 et une session spirituelle de 2 mois à Rome (1996), il y assure avec beaucoup de dévouement et d’énergie la culture du jardin, des travaux d’entretien et divers services d\’économat tant que sa santé le lui permet. Il devient résident de l’EHPAD à St Genis en sept. 2012.
Tout au long de cette vie simple et donnée, il a entretenu une profonde vie spirituelle, nourrie notamment par le mouvement des Focolari. Qu’il trouve maintenant la paix et la joie sans fin auprès du Seigneur, de Marie et de tous nos saints maristes.