La situation des prisons, une émission qui m’a donné à réfléchir

« Dès l’entrée en prison, toute leur vie bascule et c’est l’effondrement. De la liberté ils passent à l’enfermement. Leur quotidien de vie se retrouve réduit dans dix mètres carrés ». « Au début, c’est souvent un cri de révolte, exprimé à travers la violence de la parole »

Elle a été diffusée sur la chaîne KTO le 13 juin 2014. Jean-Marie Delarue, « Contrôleur général des lieux de privation de liberté », était l’invité de "Face aux chrétiens"

Jean-Marie Delarue, "Contrôleur général des lieux de privation de liberté" est en fin d’un mandat non renouvelable. Il connaît bien la situation des prisons de notre pays.

Il vaut la peine de revoir cette émission

VOIR "Jean-Marie Delarue à Face-aux-Chrétien"

ou d’en écouter des extraits.

1er extrait : La prison broie les hommes

  • Qu’est que la prison fabrique comme type d’hommes ?
  • La prison broie les hommes
  • Rénover les vieilles prisons
  • Construire de nouvelles prisons ?

à ECOUTER La prison broie les hommmes

2e extrait : Comment éviter la récidive

  • Comment sortent-ils de prison ?
  • Est-ce qu’on leur donne des chances de se réinsérer ?
  • Notre part de responsabilité dans la récidive

→ à ECOUTER Comment éviter la récidive ?

3e extrait : La religion en prison

  • Endoctrinement dans les prisons ?
  • La religion attire en prison
  • La prison est une institution qui laboure les âmes

→ à ECOUTER La religion en prison

4e extrait : Le travail en prison

  • La quasi totalité des détenus souhaitent travailler
  • Mais on ne peut pas leur apporter la quantité de travail souhaité
  • Le genre de travail qu’on pourrait leur offrir

→ à ECOUTER Le travail en prison

Un sujet fréquemment abordé dans la revue Présence Mariste

Je propose ci-après des articles de ces deux sites que j’ai relus.

Voici des extraits d’un article écrit par Jean-Louis REYMONDIER, diacre du diocèse de Saint-Etienne, engagé dans l’équipe d’aumônerie de la maison d’arrêt de Saint-Etienne et aumônier général des prisons :

  • « Les aumôniers ne sont pas appelés à faire pénétrer dans les murs une Eglise « pour » les pauvres, mais convoqués par le Christ à faire vivre en prison une Eglise constituée par des pauvres »
  • « On ne peut accumuler sans fin la rancune et la soif de vengeance. On ne peut plus continuer à entretenir l’engrenage du mal »
  • « Il n’y a pas d’homme irrécupérable, condamné au sens fort du terme. Tout homme, toute femme peut s’en sortir, si on lui donne une chance ».

LIRE "Jean-Louis Reymondier aumônier général des prisons"

Extraits d’un autre article écrit par un Frère Mariste visiteur de prison :

  • « Dès l’entrée en prison, toute leur vie bascule et c’est l’effondrement. De la liberté ils passent à l’enfermement. Leur quotidien de vie se retrouve réduit dans dix mètres carrés ».
  • « Au début, c’est souvent un cri de révolte, exprimé à travers la violence de la parole »
  • « le plus souvent ce sont des personnes qui dès leur enfance ont accumulé des échecs : échec scolaire, familial et social »

LIRE Un Frère Mariste visiteur de prison

Un Frère Mariste membre d’une équipe chargée de l’accueil des familles des détenus :

  • « Par les renseignements qu’on peut leur donner, tout en buvant un petit café, on gère une partie de leur stress. La manière aussi dont on accueille les enfants — sourires, jeux, chansons parfois — aide beaucoup les mamans à amorcer un dialogue ».
  • « Ce local ne devient-il pas comme une passerelle pour les familles, passant de la rue à la prison ? »

LIRE Accueil des familles dans un centre pénitentiaire

Ce sujet est aussi abordé sur le site de la paroisse Saint-Dominique de Paris. C’est sur son territoire que se trouve la Maison d’Arrêt de la Santé.

A la paroisse Saint-Dominique on se préoccupe aussi de l’accueil des familles des détenus :

  • « La longue fréquentation de ces familles apprend à connaître leur détresse, leur courage, leur persévérance dans le soutien apporté au détenu ».
  • « Au-delà de ces secours matériels qu’il serait trop long d’énumérer, il y a une présence fraternelle d’écoute pour ceux qui veulent parler, de respect du silence pour ceux qui le souhaitent ; les enfants aiment venir dessiner et leurs œuvres sont la décoration de notre espace ».

LIRE Accueil des familles des détenus

Une interview de Christiane Taubira, ministre le la Justice

Voici une interview donnée par Christiane Taubira, ministre de la Justice, sur ce même sujet :

  • « dans l’esprit des gens, s’il n’y a pas de prison, il n’y a pas de peine. Chaque modification pénale va dans le sens d’une aggravation de la peine de prison… »
  • « Ma logique est liée au sens et à l’efficacité de la peine. A quoi sert la peine ? Contribue-t-elle à ce que les gens s’enfoncent dans des parcours de délinquance ? »

LIRE Interview de Christiane Taubira donnée dans l’hebdomadaire LA VIE