Fr. Varillon : les Béatitudes sont un appel

Les Béatitudes invitent à partager l’expérience qui est celle de Jésus.

Les béatitudes sont donc un appel. Elles ne formulent pas une vérité d’ordre général (les malheureux sont heureux) mais elles engagent dans une attitude, elles invitent à partager l’expérience qui est celle de Jésus.

Or c’est la suite du Discours sur la montagne qui dira ce que ce type nouveau d’existence qui répond à la vraie grandeur de l’homme et dont la conséquence sera le bonheur : non plus un bonheur au rabais fait de joies faciles, mais le bonheur digne de l’homme, le bonheur à la taille de la grandeur des fils de Dieu, le bonheur d’aimer et non pas le bonheur d’être comblé.

Quel bonheur voulez-vous ? Un bonheur de quelle nature et situé à quel niveau ? Tout est là. Car il y a des niveaux de bonheur, de même qu’au plan de la culture il y a des musiques dignes de ce qu’il y a de plus profond dans l’homme et d’autres qui s’adressent à ce que l’homme a de plus épidermique ou de plus superficiel.

François Varillon, extraits de ses conférences
cf « Joie de croire, joie de vivre », p. 57