La signification des apparitions

Chaque apparition authentique de la Vierge est une grâce originale accordée par Dieu à son peuple pour l’humanité entière.

Chaque apparition authentique de la Vierge est une grâce originale accordée par Dieu à son peuple pour l’humanité entière, donc comportant sa part de gratuité qui échappe à tout calcul, à toute spéculation.

Si l’événement de Lourdes renvoie à d’autres manifestations du même ordre, ce n’est en quelque sorte qu’à la manière d’un jeu de miroirs ou de prismes en lesquels se réfracte le mystère de l’amour divin dont les merveilles, variables à l’infini, n’en conservent pas moins chacune son unicité, son originalité, sa signification.

Un message unique : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le »

Le seul point commun aux mariophanies - néologisme cher au philosophe Jean Guiton, qui l’inventa pour définir le phénomène - est l’identité de Celle qui se montre pour ne délivrer toujours, suivant des modalités diverses, qu’un message unique, celui-là même (le seul) qu’elle formula au cours de sa vie terrestre et que nous rapporte l’Evangile de saint Jean : « Tout ce qu’il vous dira, faites-le » Jn 2,5).
Par là, Marie nous renvoie à la personne du Christ, à sa Parole, mais aussi à l’Eglise qui a reçu mission d’annoncer cette parole, de proclamer la Bonne Nouvelle du Salut : toute apparition mariale authentique ramène à l’Evangile et, partant, à la mission évangélisatrice de l’Eglise.
Jamais voyant n’aura été sur ce point aussi explicite que Bernadette Soubirous déclarant à son curé, le peu commode abbé Peyramale : « Je ne suis pas chargée de vous le faire croire, je suis chargée de vous le dire ».

La mission du voyant n’est autre que de reformuler la Parole : non pas sa parole, mais l’unique, éternelle et irréfragable Parole, objet de la mission de l’Eglise. A ce titre, elle est vocation, à l’évidence ardue, qui ne saurait se confondre avec de pseudo-missions dont se sont cru investis même des voyants authentiques, allant jusqu’à prétendre les substituer à la mission évangélisatrice de l’Eglise.

Les critères d’authenticité

Le premier critère d’authenticité d’une apparition mariale est son ecclésialité. De ce point de vue, Lourdes fait figure de modèle et il est intéressant de constater, avec le recul d’un siècle et demi, combien l’événement répond aux critères positifs énoncés par les Normes évoquées précédemment. Que ce soient les faits eux-mêmes, leurs fruits ou la personnalité de la voyante, les apparitions de Lourdes sont d’une telle limpidité qu’elles emportent l’adhésion : on n’y rencontre aucun élément susceptible de jeter la suspicion sur l’équilibre psychologique de Bernadette, sur la véracité de son expérience, sur la force et la qualité de son témoignage.

Plus de cinq cents cas d’apparitions allégués
dans le monde entier

A l’heure actuelle, plus de cinq cents cas d’apparitions sont allégués dans le monde entier. Le phénomène Medjugorje a été le détonateur d’une véritable épidémie de manifestations de cet ordre, qui submergent les cinq continents.
Si l’Italie et l’Espagne, par tradition terres mariales, comptent toujours un nombre non négligeable de mariophanies, celles-ci touchent aujourd’hui en masse des pays qui y étaient jusque-là réfractaires, tels les Etats-Unis, alors que l’Afrique ou l’Amérique latine sont gagnées à leur tour par le phénomène : il ne se passe pas un mois sans qu’on signale, ici et là, un nouveau cas.
Or il est inconcevable que tous les faits répertoriés depuis 1981, dont la plupart durent depuis des années, soient authentiques : l’apparition est par définition un événement rare, une grâce exceptionnelle. A la (dé)multiplier, on court le risque de banaliser le surnaturel et de vider la grâce de sa substance.

Le Figaro : « 1858-2008 : Lourdes, de Bernadette à Benoît XVI »

-→ Pour lire la suite

Vos témoignages

  • yvon côté 30 juillet 2012 05:25

    En ce 29 juilet 2012….je lisais ce soir sur les Carmes..puis dasn le texte , il y avait le mot mariophanie. Je suis allé sur internet pour voir ce que signifait mariophanie…et je suis arrivé à votre site

    Dans notre famille le 8 ou 9 aout 1944 , le jour du 2e mariage de notre père, maman étant dcd le 15 nov 1943 laissnt 11 nenfants dont le bébé(moi) avait 15 jours….

    oui le 8 ou9 août …mon frère Noël, alors agée de 12 ans fut sauvé de la noyade certaine ……voici le fait…

    il s’était endormi sur une chambre à air qui flottait sur les eaux du fleuve saint Laurent , à saint Antoine de Tilly Québec, Canada,…ayant dérivé au large à son insu ….il fut réveillé par le bruit du bateau de la poste…..alors Noel descendit de la chambre à air …mais il était très au large….il ne savait pas nager….il descendit jusqa’au fond du fleuve…ses pieds y ont touché le roc…puis en regardant vers le haut il vit une lumière …il suivit cette lumière et se retrouva au milieu/centre de sa chambre à air…et en même temps son regard se tourna vers le clocher de l’église de st-Antoine et il y a vu la Vierge Marie…( moi yvon 418 527 1252) À sa grand surprise , il a ressenti aucune peur lors de son expérience..Il vit à l’Ange Gardien , agé de 80 ans 418 822 1150