Poster un message

En réponse au message :

« Ce qu’est l’islam pour moi »

Le mercredi 1er février 2012

On comprend le désespoir de l’auteure, musulmane, devant l’incompréhension de l’Islam qu’elle constate autour d’elle. Mais qu’elle se mette à la place des Occidentaux sur ce sujet. Il faut un travail considérable à un non-musulman pour se faire une idée à peu près correcte de l’Islam, car les écoles, les tendances, les « interprétations » (mot honni) sont très difficiles à appréhender. Cela provient d’une fiction : « L’Islam est un ». Oui et non : mais comme on affirme haut et fort cette vraie-fausse unité, il est impossible me semble-t-il, de sortir ce que l’on pourrait appeler un catéchisme islamique. Peut-être dans le chiisme, mais les sunnites et les kharidjites ne l’admettront pas. Au total, et c’est fort étrange, les meilleurs explications viennent des observateurs extérieurs, surtout chrétiens (Louis Massignon p.ex.), ou de musulmans convertis (le Père Abd-el-Jalil, franciscain, mort dans les années 50 « Aspects intérieurs de l’Islam » excellent livre). Il est vrai que commencent à sortir quelques livres de musulmans, comme Malek Chebel. Son livre « l’Islam et la Raison » est passionnant mais dont je ne peux arriver à savoir ce qu’en pense l’Oumma. Il est tellement critique sur la relation Islam/Raison ! Pour un occidental moderne, il faudrait aussi que le concept de « jihad » soit éclairci par des Autorités reconnues parce que le Coran, lu sans interprétation, donne froid dans le dos aux « associationnistes ». Qui d’ailleurs dans l’Islam s’est levé pour dire que l’interprétation de Ben Laden n’était pas valable ? En résumé si les Occidentaux ont des progrès à faire pour comprendre l’Islam, il me semble que les musulmans, au lieu de se plaindre d’une prétendue islamophobie, feraient bien de se regarder eux-mêmes et de décrire ce qu’est leur foi. Le scalpel de la raison leur ferait-il peur ? Je dis cela avec la plus grande bienveillance pour les musulmans que je crois bien connaitre. PS Dans un passage, l’auteure dit que la France avait le projet de détruire l’Islam en Algérie. C’est totalement faux. Il suffit de lire les textes originaux des gouverneurs-colonisateurs de l’Algérie (mais aussi de tous les pays musulmans), pour constater que la République Française se montrait au contraire sévère et partiale…au profit des musulmans. C’est si vrai que lorsque, à la suite de la guerre de 14/18, la France a reçu des mandats de la Société des Nations sur des pays ex-Allemands et Ottomans, partiellement musulmans, elle s’est fait imposer par ladite SDN d’accepter les écoles missionnaires qu’elle avait récusées dans ses colonies musulmanes (dont l’Algérie)

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message
Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)