Visitation

Ce messager mystérieux qui vient de quitter Marie a parlé d’Elisabeth, sa cousine qui vit là-bas en Judée. Marie se sent poussée à partir. Elle y trouvera un soutien pour sa foi.

Ce messager mystérieux qui vient de quitter Marie a parlé d’Elisabeth, sa cousine qui vit là-bas en Judée. Elle est âgée ainsi que le prêtre Zacharie, son époux. Leur grande souffrance c’est de n’avoir pas d’enfant. On dit qu’Elisabeth est stérile.
Cela passe pour une sorte de malédiction. Comme la mère de Samuel elle doit pleurer devant le Seigneur en le suppliant de la délivrer de sa honte.
Marie apprend que sa cousine a été exaucée. Comment son étrange visiteur pouvait-il savoir cela ? Il a donné cette nouvelle comme un signe pour authentifier sa mission.

Marie se sent poussée à partir : elle ira voir cette cousine et partager sa joie avec elle. Elle y trouvera aussi un soutien pour sa foi. Part-elle tout de suite ? Comment ? Le récit évangélique ne fournit aucun détail. Sans doute que Marie va se joindre à l’une de de ces nombreuses caravanes qui vont et viennent entre la Galilée et la Judée.

Comme on aimerait savoir les pensées qui l’habitent pendant cet assez long voyage. Joseph, l’époux qu’on lui destine est-il au courant de ce qui vient de lui arriver ? Enfin la voilà parvenue dans ces montagnes de Judée qu’elle connaît déjà sans doute.

La rencontre avec sa cousine va demeurer pour Marie un événement inoubliable. Quelle surprise ! Quand Elisabeth entend la salutation de Marie elle est soudain remplie de l’Esprit Saint. L’enfant qu’elle porte dans son sein a tressailli, dit-elle. Elle salue en Marie la mère de son sauveur.
En un instant elle a compris ce qui est arrivé à sa jeune cousine et elle dit sa joie son admiration. Marie se sent reconnue dans sa mission. La voilà remplie de l’Esprit Saint à son tour. Rien de surprenant que jaillisse alors de son cœur ce beau cantique de louange et d’action de grâce que l’évangéliste nous a conservé.
On peut imaginer que le temps passé chez sa cousine sera pour Marie un temps de bonheur.

Quand elle reprendra le chemin de Nazareth elle aura mûri et sera plus forte pour affronter les épreuves qui l’attendent. Maintenant qu’elle est rentrée chez elle il est visible qu’elle porte un enfant. A-t-elle déjà fait partager son secret avec ses parents ? Marie a-t-elle des frères et des sœurs ? Comment ses parents ont-ils accueilli la situation particulière de leur fille, sa mission ? Il y a tant de choses qu’on voudrait savoir !

Quel chemin il fallu parcourir dans la foi dans l’entourage de Marie ! Mais le plus difficile reste à faire. Elle doit parler à Joseph, son fiancé. Elle ne peut plus attendre ! Chez lui s’est déclenché une véritable crise de conscience puisqu’il est sur le point de la répudier en secret.
Les choses vont finalement s’arranger mais au bout de combien de temps et de souffrance pour les deux futurs époux.
Joseph à son tour aura reçu sa propre « annonciation » pour ainsi dire. Désormais il sera associé à la mission de Marie. Il deviendra le grand soutien de Marie. Ils partageront ensemble le grand secret. On ne peut guère imaginer de lien plus fort entre ces deux personnes qui vont tant compter dans la vie du Sauveur.