Poème nocturne (F. Pierre Roffat)

bouquet logo F. Pierre Roffat, né en 1918 à Lyon est décédé à Varennes-sur-Allier en février 2008. Sa longue captivité comme prisonnier de guerre de 1939 à 1945 l’a beaucoup éprouvé et sa santé en a été définitivement détériorée.

C’est la nuit
Aucun bruit. </FONT>
 
En cette soirée d’été
Suite à une torride journée
Un brin de fraîcheur
Succède à la chaleur.
 
Le petit bistro du coin
A fermé jusqu’à demain.
Le pharmacien de garde
Attend quelque malade.</FONT>
 
Les lumières du village
Eclairent le paysage.
Dans le ciel étoilé
Brille 1’étoile du berger.
 
On n’entend plus le doux ramage
Du rossignol dans le feuillage.
Le merle siffleur
Rejoint les dormeurs </FONT>
 
La lune éclaire
Notre parterre
Où les belles de nuit
S’ouvrent pour nos amis.
 
Au milieu de gazon
S’amuse notre chaton
Et le petit chien
Fait le va et vient. </FONT>
 
Minuit sonne au clocher
C’est temps de se coucher
Pour un sommeil réparateur
Après une journée de labeur.
 
Les lumières s’éteignent une à une
Faisant place au clair de lune.
Tout le monde s’endort
En attendant 1’aurore. </FONT>
 
Aucun bruit
C’est la nuit.

P. R. (Pierre Roffat)

Qui était F. Pierre Roffat