Notre Univers a une histoire

Contrairement à ce que le monde scientifique a pris pour acquis pendant très longtemps, notre Univers n’est pas éternel et inchangeant. (p 290)

Telle est sans doute la plus grande découverte de notre siècle. Contrairement à ce que le monde scientifique a pris pour acquis pendant très longtemps, notre Univers n’est pas éternel et inchangeant. Les observations astronomiques s’accordent à nous présenter l’image d’un Univers plus chaud et plus dense dans le passé, en refroidissement depuis 14 milliards d’années.

Aujourd’hui, on peut présenter l’histoire de l’Univers comme la narration des événements qui ont permis à la matière de s’organiser. L’image la plus ancienne, celle qui est véhiculée par le rayonnement fossile à une température de 3 degrés absolus (soit - 270° C), nous fait voir, à cette époque, un cosmos entièrement désorganisé. Il est alors dépourvu de toutes les structures qui font aujourd’hui sa richesse et sa variété.

Notre présence ici et aujourd’hui est liée à un ensemble de phénomènes dans lesquels tout le cosmos est impliqué. C’est notre généalogie que l’astronomie aujourd’hui nous révèle. Notre appartenance au monde. Elle nous situe dans ce grand mouvement d’organisation cosmique qui se poursuit depuis des milliards d’années, sur des milliards d’années-lumière.

Plusieurs messages en émergent qui prennent une importance particulière dans notre contexte politique. La dignité humaine peut trouver une assise nouvelle dans la prise de conscience de notre participation à la saga de la complexité.

-→ Pour lire la suite

Hubert Reeves  : « Je n’aurai pas le temps » p. 290