Les figures de Jésus à travers les siècles

Les figures de Jésus à travers les siècles - Les manuscrits du Nouveau Testament - Les découvertes de Qumrân - Les « sectes » au temps de Jésus.

Les figures de Jésus à travers les siècles.

Au fait, il faudrait d’abord écrire une histoire des figures de Jésus à travers les siècles avant de s’engager dans quelques procédures qui puissent plus ou moins distinguer sa personne, sa parole et ses actes.

L’histoire de ces figures est hautement significative. Elle montre combien le visage de Jésus s’est continuellement modifié selon les temps et les lieux, l’utopie d’une époque ou les révulsions idéologiques du groupe social donné. D’une certaine manière, le jugement de Voltaire n’est pas faux, à l’encontre des discours débridés sur Jésus.

Pour le philosophe, il est
« un juif obscur, de la lie du peuple, nommé Jésus, crucifié comme blasphémateur au temps de l’empereur Tibère, sans qu’on puisse savoir en quelle année » (Dieu et les hommes, 1769, p. 279).
On connaît les répulsions du philosophe à l’endroit du peuple, sans parler de la pointe antisémite de certains de ses discours. On peut aussi nuancer l’accusation de blasphème en l’occurrence, alors que le motif de la condamnation de Jésus était politique et religieux, à la fois. Enfin, le souci chronologique n’était guère le fait des historiens anciens. Mais la mesure (relative) dont fit preuve Voltaire ne devait guère être imitée. En sorte que, tout au long des XVIII° au XIX° siècles, Jésus devait revêtir les habits les plus contradictoires, comme s’il devait épouser l’utopie d’un chacun.

(Charles Perrot, « Jésus », p. 6)