Les blogs : des journaux pas si intimes.

Aujourd’hui le blog est ouvert à tous . C’est un lieu de partage, un espace interactif.

« Un blog ? Ce mot, contraction de web et de log (« carnet de bord »), désigne en fait une « page perso » interactive. Une sorte de journal intime numérique, ouvert à tous ceux qui souhaitent le lire et le commenter. Une carte d’identité, améliorée, avec photos, confidences, avis sur la vie, coups de cœur et coups de gueule en mots et en images. »

(Pascal Lardellier « Le pouce et la souris » p. 187)

« En fait, on trouve plusieurs grands types de propos sur les blogs adolescents : le commentaire impertinent de la vie au collège, les passions (sport, musique …) et surtout le corps et le cœur, les expériences vécues et les épreuves traversées. » (ib. p. 189)

« Les blogs, s’ils ne sont pas tout à fait la ‘télé-réalité du pauvre’, se fondent comme celle-ci sur une mise en scène de l’individu, ainsi que sur la validation par autrui de ce que l’on montre de soi. Capter un auditoire, coûte que coûte, se sentir écouté et aimé, même si tout cela se fait toujours finalement par la procuration d’écrans. » (ib. p. 194)

« Les blogs, en tout cas, sont le juste miroir des interrogations, et parfois de la désespérance de jeunes en quête de repères, alors que la famille et l’institution scolaire leur en donnent de moins en moins. » (ib. p. 190)

« Attention, avec la communication virtuelle, les adolescents ont l’impression de naviguer hors de chez eux, alors qu’ils restent confortablement protégés dans le cocon familial. Ce confort ne les aide pas à grandir et à acquérir une maturité. »

 Lâche un peu ton ordinateur » p. 55)

« On a beaucoup parlé de cas dramatiques de suicide, par le biais du blog. Ces graves faits divers occultent souvent qu’il existe quantité d’autres dérives plus minimes mais plus fréquentes : exhibition, diffamation, indiscrétion. » (ib. p. 55)

La mode du blog

« Le blog, cette mode fait fureur en ce moment parmi les internautes. Il a même eu droit à une 3e conférence internationale à Paris qui s’est achevée hier soir. »

Le blog c’est un site Internet réalisé par un internaute sur lequel il peut raconter sa vie et parler de ses passions. Il en existe ainsi des dizaines de millions à travers le monde.

Gilles Klein (?) est rédacteur en chef d’un des blogs les plus lus de France. Il anime aussi un site sur les médias, un passe-temps dont il ne se passe pas et dont il explique les raisons.

« En fait j’ai deux blogs : un blog dédié à l’univers des blogs, donc c’est un travail de journaliste au quotidien sur le site qui s’appelle ‘Point Blog’ et c’est un plaisir pour un journaliste d’avoir de la place de pouvoir réagir immédiatement, de ne pas être coincé par un journal, par la limitation du temps. Je peux choisir mes thèmes et j’ai toute la longueur que je souhaite. Et d’autre part j’ai un blog personnel où je parle des médias. En fait simplement pourquoi le blog, parce que c’est beaucoup plus simple à mettre en ligne que la page personnelle qu’on a connue dans les années 95-96 »

Le ton est plus proche de la langue parlée que de la langue écrite. Le blog vous permet d’avoir un ton plus personnel. Il y a différentes catégories de blogs : il y a le blog de réflexion, ça peut être sur la politique, l’économie, les médias. Il y a le blog thématique par exemple la cuisine.

Aujourd’hui le blog est ouvert à tous. Il y a 57 millions de blogs recensés dans le monde. Ca veut dire qu’il y a une très grande palette de blogs.

Le blog c’est aussi un lieu de partage. Il y a la possibilité, sans tenir compte des distances géographiques ou des différences sociales ou économiques de pouvoir dialoguer avec d’autres personnes.

« Le blog est un outil, ce n’est pas une révolution. Internet est arrivé en Europe dans les années 94-95 avec un certain nombre d’outils. Au début c’était d’abord l’e-mail (le courrier électronique), ensuite ça été la page personnelle. Mais la page personnelle c’est une vitrine qu’une seule personne peut modifier tandis que le blog, lui, est un espace interactif. »

Donc le blog c’est un moment de l’internet. En ce moment, en Europe et en France particulièrement, il y a une blogmania. On est parle beaucoup.

Mais « le blog c’est pour ceux qui savent lire, c’est pour ceux qui ont le courant électrique, c’est pour ceux qui ont un ordinateur, c’est pour ceux qui ne sont pas victimes de cette nouvelle ségrégation qui est la fracture numérique.
Il y a des gens qui ont faim, qui ont soif et aussi, il y a tout simplement, il y a des gens qui ont faim de culture et qui n’ont pas du tout les moyens de se l’approprier. Donc moi je ne l’oublie pas : le blog c’est un petit épiphénomène, une mode globale pour les riches qui peuvent accéder à Internet ».

(Radio Vatican 13/12/06)

(Publié dans « Présence Mariste » n°251, avril 2007)