La pédophilie dans notre société, ses causes

Je crois que le culte de la consommation qui caractérise notre époque libère les esprits pervers et les incite en quelque sorte à assumer leur perversion.

Qui sont ces pédophiles qui rôdent autour des enfants des rues ? Y en a-t-il plus dans nos sociétés sans repères que dans les sociétés plus cadrées ? Ou ont-ils toujours existé mais n’avaient pas les moyens d’assouvir leur désir ? Je crois que le culte de la consommation qui caractérise notre époque libère les esprits pervers et les incite en quelque sorte à assumer leur perversion.

La publicité omniprésente agit sur les consciences et travaille précisément les strates profondes du désir. Il n’y a pas de raison qu’on désire une voiture, un téléviseur, de l’eau en bouteille ou des aliments biologiques.
Les publicitaires stimulent cette envie en montrant côte à côte le produit à promouvoir et une femme nue. Cette image agit comme un leurre : le consommateur ne possédera pas la femme exhibée mais le produit qu’elle vante.
Fouiller et refouiller les pulsions du désir, les stimuler sans cesse, doit sans doute avoir un impact sur les esprits fragiles et tordus. Et, quand on présente de beaux enfants blonds avec des yaourts, peut-être, dans leur confusion, les pervers ne comprennent plus ce qu’il faut désirer, l’enfant ou le yaourt, et libèrent leur pulsion qu’aucun impératif moral ne retient plus. (p. 201)