La Création selon la Genèse

Le récit biblique brille par la transcendance et la pureté de son monothéisme (*)

Le créateur est le Dieu unique, distinct du monde et antérieur à lui : comparé aux mythes mésopotamiens, le récit biblique brille par la transcendance et la pureté de son monothéisme : Dieu ne sort pas du chaos comme les dieux babyloniens. Il est distinct de l’univers qu’il crée ; la lune et le soleil, les dieux Sin et Samas des Assyriens sont créatures du dieu unique ; et tandis que les peuples sémitiques ont pris une large part aux cultes astraux, l’auteur biblique enseigne que les étoiles, si belles dans le ciel d’Orient, ne sont que des êtres créés.

Dieux a créé le monde avec sagesse (*)
tout a été créé selon un plan ordonné et harmonieux : les plantes portent semences, les animaux sont doués de fécondité, tout est disposé en vue de l’homme qui reçoit domination sur les animaux qui peuplent la terre.
Dieu a créé le monde avec puissance. Pour le faire comprendre, l’auteur décrit Dieu créant les êtres sans effort par sa seule parole : " Dieu dit … Et il en fut ainsi."

La dignité de l’homme placé au-dessus des autres créatures (*)

La délibération de Dieu avec lui-même avant de créer l’homme, le récit de cette création et les paroles de Dieu à l’homme et à la femme révèlent en un langage concret d’importantes vérités : l’intervention particulière de Dieu pour la formation du premier homme et de la première femme, la dignité de l’homme placé au-dessus des autres créatures et créé à l’image et à la ressemblance de Dieu, le vouloir divin concernant la société et la fécondité conjugale. Enfin la lecture de ce premier récit montre que la création sortie des mains de Dieu est bonne : « Dieu vit que cela était bon ».

Paul de Surgy : les grandes étapes du mystère du salut (Ed. Ouvrières p. 25)

(*) Les titres intermédiaires et la séparation en différents paragraphes pour faciliter la compréhension ne sont pas de l’auteur.