L’itinéraire de Jésus

L’itinéraire de Jésus selon le récit de Jean et celui de Marc. Comment s’expliquent les différences.

L’itinéraire de Jésus selon le récit de Jean est différent de celui de Marc.
Chez Marc, Jésus évangélise la Galilée d’abord, avant de monter à Jérusalem pour y mourir.
Chez Jean, Jésus commence son ministère en Judée et monte ensuite, trois fois au moins, à Jérusalem.

Dans leur rappel du passé, les judéo-chrétiens reprennent d’abord les paroles de Jésus qui font autorité, avant même de rapporter un récit biographique de son ministère, chronologiquement disposé.
En dehors surtout du récit de la Passion, les premières traditions orales répercutaient surtout les paroles toujours vives de Jésus.
L’écriture de son histoire ne surviendra qu’après, sous forme de petits ensembles de récits à l’usage des prédicateurs. Puis, Marc et les autres évangélistes les ramasseront et les organiseront par écrit. Au fait, chez les messagers de ce temps, la parole l’emportait sur l’écrit. L’écrit sert surtout à appuyer le cas échéant une parole ou encore à sauver devant la menace d’une catastrophe des témoignages oraux qui risquaient de se perdre.
Ce qui sera le cas pour l’évangéliste Marc, alors que depuis l’an 66 la guerre faisait rage en Israël. Le problème de l’historien sera alors de mesurer, autant qu’il est possible, le décalage entre des récits mis par écrit vers l’an 70 et les événements des années 27 à 30 de notre ère. Dès lors, hormis le récit de la Passion surtout, le relevé des paroles de Jésus apparaît historiquement plus solide que l’arrangement topographique et chronologique des récits évangéliques.

Charles Perrot « Jésus » p. 18