L’histoire de Jonas racontée par le P. François Varillon et Mgr Etchegaray - mauvaise humeur d’une blogueuse

Dragon Jonas logo Comment croire que Dieu est capable d’étendre sa miséricorde sur tous ? Et d’ailleurs qui pourrait dire où sont les bons et où sont les mauvais ? Qui oserait accaparer l’Évangile pour la cause d’un parti, d’une chapelle ?

"Comme Jonas, je râle devant les actualités qui se succèdent. Mais je sais qu’un arbre me protège et m’aide à regarder autrement."


ruse de pirate À Jonas

II n’y a pas que l’histoire de la baleine dans ton livre - l’un des plus minuscules de la Bible -composé à la façon d’une bande dessinée ou d’une pièce en trois actes : Jonas ou Un homme à la mer, Jonas ou La conversion foudroyante de Ninive, Jonas ou Quand un ver pique son ricin.

Qui t’a connu, Jonas ? Grincheux et obstiné, victime plutôt que héros, toujours à contre-courant, suivant Dieu à contrecœur, convertisseur malgré toi, dépité de tes propres succès… C’est à n’y rien comprendre. Et dire que de tes histoires invraisemblables Jésus a fait le signe, le seul signe qui l’accrédite aux yeux de sa génération (Mt 12, 38-42 ; 16, 1-4. Le 11, 29-32) !

Au milieu de tes aventures cocasses, dans cette ambiance de merveilleux où Dieu se révèle plein d’humour, tu nous apprends comme il est dur de sortir de notre particularisme, d’élargir nos vues toutes faites et bien tranquilles. Il est si commode de couper le monde en deux, Jérusalem la sainte d’un côté, Ninive la païenne de l’autre !

Dieu envoie un gros poisson
Dieu envoie un gros poisson

Comment croire que Dieu est capable d’étendre sa miséricorde sur tous ? Et d’ailleurs qui pourrait dire où sont les bons et où sont les mauvais ? Qui oserait accaparer l’Évangile pour la cause d’un parti, d’une chapelle ? Jonas, « as-tu raison de te mettre en colère ? » (4, 4). Dieu est le Dieu de tout le monde.

Au lieu de nous asseoir comme toi à l’extérieur pour voir ce qui adviendra dans le pays, au lieu de nous attacher à notre ricin qui ne dure, comme la rosée, que « l’espace d’un matin », pourquoi ne pas nous apitoyer tous ensemble comme Dieu sur « la grande ville où ils sont plus de cent vingt mille à ne pas savoir distinguer leur droite de leur gauche » (4, 11)1 Tout homme est gardien de son frère, de tous les autres hommes.

Jonas, je ne cherche pas à te récupérer par je ne sais quel intérêt du moment. Simplement, si tu n’as jamais existé, je te fais l’honneur de vivre aujourd’hui dans la mesure où il y a du Jonas en chacun de nous. Avouons-le, qui n’est pas le Jonas de quelqu’un ou d’un équipage ? Qui n’a pas son Jonas à jeter par-dessus bord ? Comme si cela suffirait pour calmer nos tempêtes ! À vrai dire, Dieu n’a jamais fait ce genre de miracles, n’est-ce pas Jonas ?

Cardinal Roger Etchegaray J’avance comme un âne

VOIR AUSSI Jonas ou l’inattendu de Dieu


Le Père François Varillon raconte l’histoire de Jonas

  • Le livre de Jonas est une "fine satire".
  • Il s’agit de faire comprendre que Dieu aime tous les hommes même les gens de Ninive.
  • Mais Jonas refuse la mission qui lui est confiée.
  • Au lieu d’aller à Ninive il prend la direction inverse.
  • Alors le sort s’acharne sur lui.

→ A ECOUTER : Jonas un prophète récalcitrant !

  • Jonas est jeté à la mer pour apaiser la tempête.
  • Mais Dieu envoie un gros poisson au secours de Jonas.
  • Après cette épreuve Jonas obéit mais à contre cœur.
  • Le grand sermon de Jonas : "Encore 40 jours est Ninive sera détruite !"

→ A ECOUTER : Après cette dure épreuve Jonas obéit

  • Mais les gens de Ninive font pénitence et Dieu pardonne.
  • Jonas n’est pas content de la tournure des évènements.
  • Il fait des reproches à Dieu qui lui donne une bonne leçon.

→ A ECOUTER : Jonas découvre la vraie nature de Dieu

Qui était le le Père Varillon ?

Documents à télécharger