Conférence du Père François Varillon sur le problème du mal, suite (4/5)

Toute tentative de justifier le mal est un échec - La fonction de l’Eglise n’est pas de tenter d’expliquer ce qui est inexplicable - Il faut chercher à donner un sens au mal - Ce sont les progrès de la conscience qui font apparaître des formes de plus en plus nombreuses du mal.

16 Conclusion - toute tentative de justifier le mal est un échec 1’10

→ A ECOUTER 16 Conclusion - toute tentative de justifier le mal est un échec

La fonction de l’Eglise n’est pas de tenter d’expliquer ce qui est inexplicable.

17 Chercher à donner un sens au mal pas une explication 2’04

→ A ECOUTER 17 Chercher à donner un sens au mal pas une explication 2’04

  • Se détourner d’une explication du mal qui est stérile.
  • Chercher ce que doit être l’attitude de l’homme en face du mal.
  • Il faut chercher à donner un sens au mal.

18 La perception du mal avec les progrès de la conscience

→ A ECOUTER 18 La perception du mal avec les progrès de la conscience

  • La conscience aspire à ce que le mal diminue.
  • Ce sont les progrès de la conscience qui font apparaître des formes de plus en plus nombreuses du mal.
  • Exemples pris dans le domaine social et dans l’histoire.

19 Le triomphe final du bien sur le mal 2’27

→ A ECOUTER 19 Le triomphe final du bien sur le mal 2’27

  • Le chrétien croit à un triomphe final du bien sur le mal et du bonheur sur la souffrance.
  • Nous sommes faits pour la joie, pour le bien.

20 Pas un atome d’égoïsme ne peut subsister là où il n’y a que de l’amour 2’55

→ A ECOUTER 20 Pas un atome d’égoïsme ne peut subsister là où il n’y a que de l’amour 2’55

  • La tradition de toute l’Eglise depuis l’origine.
  • Le sens que nous pouvons donner à la souffrance.
  • Il faut que la souffrance soit un mystère de purgatoire, c’est-à-dire mystère de purification.

21 La souffrance pour nous purifier de notre égoïsme 2’01

→ A ECOUTER 21 La souffrance pour nous purifier de notre égoïsme 2’01

  • Le plus haute joie qui consiste à ne faire qu’un avec l’amour s’accompagne de la plus haute exigence d’être moi-même tout entier amour.
  • Etre purifié de tout ce qui en moi est le contraire de l’amour